​​

Communiqué de presse :

Un ministre guinéen en visite à la CPI – Le Procureur demande des informations à propos des enquêtes nationales sur les violences survenues le 28 septembre

​Le Ministre guinéen des affaires étrangères Alexandre Cécé Loua lors d'une<br>entrevue avec le procureur adjoint de la CPI Fatou Bensouda, à La Haye ©ICC-CPI
​Le Ministre guinéen des affaires étrangères Alexandre Cécé Loua lors d'une
entrevue avec le procureur adjoint de la CPI Fatou Bensouda, à La Haye ©ICC-CPI

Le 20 octobre 2009, le Ministre des affaires étrangères de la République de Guinée, M. Alexandre Cécé Loua, s'est entretenu avec des hauts représentants du Bureau du Procureur lors de sa visite à la Cour pénale internationale à La Haye. Le ministre a dialogué avec le procureur adjoint Fatou Bensouda, qui coordonne également les questions liées aux violences sexuelles pour le Bureau, et la Directrice de la Division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération du Bureau Béatrice Le Fraper du Hellen, lors d'un entretien privé.

Le Ministre Loua a relaté les événements qui se sont déroulés à Conakry le 28 septembre 2009 et a présenté les mesures adoptées par les autorités guinéennes pour s'assurer qu'une enquête en bonne et due forme serait ouverte à propos des allégations de crimes. Il a affirmé que les instances judiciaires nationales étaient « dispo sées à [exercer leur mandat] et en mesure de le faire ». Les hauts représentants du Bureau du Procureur ont remis une lettre au Ministre Loua dans laquelle ils sollicitent d'une part des informations écrites à propos des crimes et d'autre part des précisions concernant les modalités des enquêtes et des poursuites qui seront menées dans le pays pour traduire en justice les responsables de ces crimes. Ils ont par ailleurs fait valoir que c'était à la Guinée qu'il incombait en premier lieu d'entamer une procédure. « La Guinée est un État partie et la Cour est votre Cour. Nous veillerons à ce que les crimes commis ne demeurent pas impunis en coopérant avec votre pays », a déclaré le procureur adjoint Bensouda au ministre.

La Cour pénale internationale est une cour permanente et indépendante qui mène des enquêtes et engage des poursuites à l'encontre de personnes accusées des crimes les plus graves ayant une portée internationale - génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre - pour autant que les autorités nationales compétentes n'aient ni la capacité ni la volonté de le faire véritablement.

Le Procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo a confirmé, le 14 octobre 2009, que la situation en Guinée fait actuellement l'objet d'un examen préliminaire au sein de son Bureau.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :

Mme Nicola Fletcher, chargée de relation avec les médias pour le Bureau du Procureur (français)

+31 (0) 70 515 8071 (bureau)
+31 (0) 650 890 473 (portable)

Mme Florence Olara, coordonnatrice chargée de l'information pour le Bureau du Procureur

+31 (0) 70 515 8723 (bureau)
+31 (0) 6 5029 4476 (portable)

Source : Bureau du Procureur