​​

Communiqué de presse : |

La Présidente de l'AÉP, Mme Silvia Fernandez de Gurmendi, se félicite de l'annonce par les États-Unis de la révocation des sanctions contre la CPI

ICC-ASP-20210402-PR1584


En tant que Présidente de l'Assemblée des États parties au Statut de Rome, je tiens à exprimer ma profonde satisfaction pour la décision prise aujourd'hui par le gouvernement des États-Unis de révoquer le décret exécutif 13928 et de lever les sanctions malheureuses contre la Procureure de la Cour pénale internationale et un haut fonctionnaire de son bureau, ainsi que ma satisfaction concernant la fin de la politique distincte de 2019 à propos des restrictions de visa pour certains membres du personnel de la CPI.

Je salue cette décision qui contribue à renforcer les travaux de la Cour et, plus généralement, à promouvoir un ordre international fondé sur le droit. Je note que cette décision est adoptée à un moment fondamental où l'Assemblée des États Parties et la Cour se sont lancées dans un vaste processus d'examen pour améliorer le système du Statut de Rome dans la poursuite de la responsabilité pour les crimes les plus graves de portée internationale. Je suis convaincue que cette décision marque le début d'une nouvelle phase de notre engagement commun de lutte contre l'impunité pour de tels crimes. L'Assemblée et ses organes subsidiaires ont toujours salué la participation des États-Unis, et de tous les États, à ses travaux de même qu'ils ont encouragé une coopération fructueuse avec les activités de la Cour.

***

L'Assemblée des États Parties est le principal administrateur et le corps législatif de la CPI. Elle est composée des représentants des États qui ont ratifié le Statut de Rome ou y ont adhéré. La Présidente Silvia Fernandez de Gurmendi a été élue Présidente de l'Assemblée pour un mandat de trois ans en février 2021.

Source : Assemblée des États Parties