​​​​  

Diplomats, delegates and the ICC

The diplomatic community plays an essential role through cooperation and support, which bolsters the Court's continued efforts to end impunity for atrocious crimes. This page seeks to provide guidance to delegates following the activities of the Court and of the Assembly.

Assembly of States Parties

The Assembly of States Parties ("the Assembly") is the Court's management oversight and legislative body and is composed of representatives of the States which have ratified or acceded to the Rome Statute.

In accordance with article 112 of the Rome Statute, the Assembly of States Parties meets at the seat of Court in The Hague or at the United Nations Headquarters in New York once a year and, when circumstances so require, may hold special sessions. 

Each State Party has one representative in the Assembly who may be accompanied by alternatives and advisers. The Rome Statute further provides that each State Party has one vote, although every effort shall be made to reach decisions by consensus. States that are not party to the Rome Statute may take part in the work of the Assembly as observers, without the right to vote. The President, the Prosecutor and the Registrar or their representatives may also participate, as appropriate, in the meetings of the Assembly.

In accordance with article 112 of the Rome Statute, the Assembly is tasked with providing management oversight to the Presidency, the Prosecutor and the Registrar regarding administration of the Court. In addition, the Assembly adopts the Rules of Procedure and Evidence and the Elements of Crime.

At its annual sessions, the Assembly considers a number of issues, including the budget of the Court, the status of contributions and the audit reports. In addition, the Assembly considers the reports on the activities of the Bureau, the Court and the Board of Directors of the Trust Fund for Victims.

The Assembly is further tasked with election of, inter alia, the Judges, the Prosecutor and Deputy Prosecutors. The Assembly may also decide, by secret ballot, on the removal from office of a Judge, the Prosecutor or Deputy Prosecutors.



Status of treaties and documents

The United Nation Secretary-General is the depositary of the ratifications/accessions to the Rome Statute, and to the Kampala amendments to article 8, and on the crime of aggression, the Agreement on the Privileges and Immunities of the International Criminal Court and other agreements.

For information on formalities and dates please contact:

Mr Santiago Villalpando
Chief, UN Office of Legal Affairs, Treaty Section
Tel: + 1 212 963 0550
Fax: + 1 212 963 3693
E-mail: [email protected]

Official Journal: Agreements signed by the Court and other legal documents

Status of Financial Contributions

  • Pursuant to articles 112, 115 and 117 of the Rome Statute, the expenses of the Court and of the Assembly of States Parties shall be provided by, inter alia, contributions made by States Parties, in accordance with an agreed scale of assessment based on the scale adopted by the United Nations for its regular budget and adjusted in accordance with the principles on which that scale is based.

  • On 1 January of each year, the Registrar transmits to each State Party, via the Embassy in The Hague or Brussels and the Mission in New York, information on its assessed contribution.

  • Assessed contributions and advances shall be considered as due and payable in full within thirty days of the receipt of the communication of the Registrar referred to in regulation 5.5 or as of the first day of the calendar year to which they relate, whichever is the later.

  • Information on the overall status of contributions to the Court is contained in annex I of each report of the sessions of the Committee on Budget and Finance.

Contact: States Parties may obtain information on their status of contributions, as well as contribute to the fund of the Least Developed Countries to participate in the sessions of the Assembly or to the Trust Fund for Victims by contacting [email protected].

Information on Human Resources of the Court

The Rome Statute provides that the International Criminal Court shall ensure the highest standards of efficiency, competency and integrity, and shall have regard to fair representation of women and men for all positions, representation of the principle legal systems of the world for legal positions, and equitable geographical representation for positions in the professional category. The selection procedure is determined by the criteria set forth in articles and 36(8) and 44(2) of the Rome Statute as well as resolution ICC-ASP/1/Res.10 of the Assembly of States Parties.

As decided by the Assembly, the system of desirable ranges applied by the Court is based on the system of the United Nations. The ranges are calculated on the basis of a State's financial contribution to the budget of the Court and of a State's population size, both criteria in relation to the total membership of the Rome Statute.

The status of geographical representation and gender balance of the Court's staff is included as an annex to the report of the Committee on Budget and Finance at the first session of every year.

Contact: States Parties may obtain information on ICC Human Resources issues by contacting [email protected].

Jobs



Contacts

ICC contacts

Other useful contacts:

The Secretariat of the Assembly of States Parties disseminates information and documentation as well as invitations to meetings via email. Delegations who wish to subscribe to the mailing list should convey their contact information to [email protected]

The official emails are distributed from the following email addresses only: [email protected] and exceptionally from [email protected]

All public documents of the Assembly, including resolutions, Bureau decisions and reports are available at the website of the Assembly.

All documentation limited to States Parties is available via the following Extranets: Assembly of States Parties, Committee on Budget and Finance, Bureau, Oversight Committee and Contingency Fund. Instructions to access a particular Extranet site can be obtained by contacting the Secretariat of the Assembly of States Parties via email at [email protected]


Practical information




​​​​  

Diplomates, délégués et la CPI

La communauté diplomatique, du fait de sa coopération et de l’aide qu’elle apporte à la Cour, joue un rôle essentiel en soutenant les efforts constants déployés par celle-ci pour mettre un terme à l’impunité des auteurs de crimes atroces. Cette page fournit des indications utiles aux délégués qui souhaitent suivre les activités de la Cour et de l’Assemblée des États parties.

L’Assemblée des États parties

L’Assemblée des États parties (« l’Assemblée »), l’organe délibérant de la Cour, donne des orientations pour l’administration de la Cour. Elle est composée des représentants des États qui ont ratifié le Statut de Rome de la Cour pénale internationale ou y ont accédé.

En application de l’article 112 du Statut, l’Assemblée se réunit une fois par an au siège de la Cour à La Haye ou au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York et, lorsque les circonstances l’y engagent, elle tient des sessions extraordinaires.

Chaque État partie dispose à l’Assemblée d’un représentant, qui peut être secondé par des suppléants et des conseillers. Le Statut prévoit également que chaque État partie dispose d’une voix, tout en précisant que tout doit être fait pour que les décisions soient prises par consensus. Les États qui ne sont pas parties au Statut peuvent siéger à l’Assemblée en qualité d’observateurs, mais ne disposent pas du droit de vote. Le Président de la Cour, le Procureur et le Greffier ou leurs représentants participent, selon ce qu’il convient, aux réunions de l’Assemblée.

En application de l’article 112 du Statut, l’Assemblée est chargée de donner à la Présidence de la Cour, au Procureur et au Greffier des orientations générales pour l’administration de la Cour. En outre, l’Assemblée adopte le Règlement de procédure et de preuve et les Éléments des crimes.

À ses sessions annuelles, l’Assemblée examine un certain nombre de questions, dont le budget de la Cour, l’état des contributions et les rapports d’audit. En outre, elle examine les rapports d’activités du Bureau, de la Cour et du Conseil de direction du Fonds au profit des victimes.

L’Assemblée est également chargée d’organiser l’élection des juges, du Procureur et des procureurs adjoints notamment. Elle peut aussi décider, au scrutin secret, de la perte de fonctions d’un juge, du Procureur ou d’un procureur adjoint.



État des traités et des documents

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies est le dépositaire des ratifications ou des adhésions au Statut de Rome, aux amendements de Kampala, à l’Accord sur les privilèges et immunités de la Cour pénale internationale et à d’autres accords.

Pour obtenir des informations sur l’historique et les démarches ayant présidé à l’adoption des instruments de la Cour, veuillez vous adresser à la personne suivante :

M. Santiago Villalpando
Chef, Bureau des affaires juridiques de l’ONU, Section des traités
Tél. : + 1 212 963 0550
Fax : + 1 212 963 3693
Adresse électronique : [email protected]

Journal officiel Accords signés par la Cour et autres textes juridiques

État des contributions financières

  • En application des articles 112, 115 et 117 du Statut, les dépenses de la Cour et de l’Assemblée des États parties sont financées notamment par les contributions des États parties, selon un barème des quotes parts convenu, fondé sur le barème adopté par l’Organisation des Nations Unies pour son budget ordinaire et adapté conformément aux principes sur lesquels ce barème est fondé.

  • Le 1er janvier de chaque année, le Greffier transmet des informations sur l’état de leurs contributions à chacun des États parties par l’intermédiaire de leurs ambassades à La Haye ou à Bruxelles et de leurs missions permanentes à New York.

  • Les contributions mises en recouvrement et les avances sont considérées comme dues et exigibles en totalité dans les trente jours qui suivent la réception de la communication du Greffier visée à l’article 5.5 du Règlement financier et règles de gestion financière, ou le premier jour de l’année civile à laquelle elles se rapportent si cette dernière date est postérieure à la date d’expiration dudit délai de trente jours.

  • Des informations sur l’état de l’ensemble des contributions à la Cour figurent à l’annexe I au rapport présenté à chacune de ses sessions par le Comité du budget et des finances concernant ses travaux.

Pour s’enquérir de l’état de leurs contributions ou contribuer au Fonds d’affectation spéciale pour financer la participation des pays les moins avancés aux sessions de l’Assemblée, ou au Fonds au profit des victimes, les États parties peuvent prendre contact avec [email protected].

Informations relatives aux ressources humaines de la CPI

Le Statut de Rome prévoit que la Cour veille à s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités d’efficacité, de compétence et d’intégrité et doit tenir compte de la nécessité d’une représentation équitable des hommes et des femmes pour tous les postes, d’une représentation des principaux systèmes juridiques du monde pour les postes de juristes, ainsi que d’une représentation géographique équitable pour les postes de la catégorie des administrateurs. La sélection des juges et du personnel se déroule suivant les critères définis par les articles 36 8 et 44 2 du Statut de Rome et la résolution ICC-ASP/1/Res.10 de l’Assemblée des États parties.

Comme l’a décidé l’Assemblée, le système de « fourchettes souhaitables » appliqué par la Cour est inspiré du système des Nations Unies. Les fourchettes sont calculées en tenant compte de la contribution financière de l’État considéré au budget de la Cour et de la taille de sa population, les deux facteurs étant examinés en relation avec le nombre total d’États parties au Statut de Rome.

Un récapitulatif de la répartition géographique et de la représentation entre hommes et femmes à la Cour est joint en annexe au rapport que le Comité du budget et des finances présente chaque année à sa première session.

Pour obtenir des renseignements relatifs aux ressources humaines à la CPI, les États parties peuvent prendre contact avec [email protected].

Emploi



Contacts

ICC contacts

D’autres contacts utiles :

Le Secrétariat de l’Assemblée des États parties diffuse des informations, distribue de la documentation et envoie par courrier électronique des invitations aux réunions. Les délégations qui souhaitent s’inscrire sur la liste de diffusion sont invitées à envoyer leurs coordonnées à l’adresse [email protected] Les courriers électroniques officiels sont uniquement envoyés à partir de l’adresse [email protected] et, exceptionnellement, à partir de l’adresse [email protected]

Tous les documents publics de l’Assemblée (notamment ses résolutions, ainsi que les décisions et rapports du Bureau) sont disponibles sur son site Web .

Toute la documentation dont l’accès est restreint aux États parties peut être consultée sur les réseaux extranet des entités suivantes : Assemblée des États parties, Comité du budget et des finances, Bureau de l’Assemblée, Comité de contrôle et Fonds en cas d’imprévus.


Informations pratiques