​​​​​ posters

Junior Professional Officer Programme

What is a Junior Professional Officer?

A Junior Professional Officer (JPO) is a young professional sponsored by their respective government for an assignment of one or more years. Through the assignment, the JPO gains a unique personal and cultural experience and the opportunity to acquire hands-on experience in international cooperation activities under the close direction/supervision of senior Court officials.

What is the Junior Professional Officer Programme?

The goal of the JPO Programme is to assist in the execution of the mandate of the International Criminal Court (ICC) by providing young graduates, having limited professional experience, with the opportunity to gain knowledge by means of a structured learning experience through temporary service with the ICC.

The programme will give participants the opportunity to work in the Court’s stimulating multicultural environment on projects related to their expertise and interests. JPOs will be able to strengthen their expertise at a national or international level with unrivalled experience in the implementation of international criminal justice offered by the Court’s unique environment. In particular, the programme will enable them to develop a deeper understanding of how the Court operates and the challenges it faces. In return, the Court is looking for individuals with intellectual rigour, insight into national practice, limited relevant experience, attention to detail, commitment, honesty, integrity, motivation, creativity and team spirit.

Who is eligible to be a Junior Professional Officer?

A Junior Professional Officer is a young professional, usually under 35 years old, with a strong interest in the work of the Court. In order to be eligible, the candidate must hold an advanced university degree and 2 years of relevant experience or a first level university degree and 4 years of experience. Other eligibility requirements are proficiency in English or French and excellent IT skills.

Are Junior Professional Officers considered staff of the Court?

A JPO holds the status of a staff member and is subject to the Staff Rules and Regulations of the Court. In most of the cases, JPOs are on assignments for one year with a possibility of extension.

Close to the end of the JPO assignment, should the JPO have a continuous interest to work in the Court, he/she is welcome to participate in the recruitment and selection processes as an applicant and will have a possibility to be placed on a position upon successful outcome of the competitive process. JPOs are usually allowed annual study leave to attend training activities in order to contribute with their professional development. Training related expenses are covered by the sponsoring governments.

How are Junior Professional Officer positions funded?

The sponsoring governments are responsible for paying the salaries and allowances, dependants, shipment of personal effects, repatriation travel as well as overhead charges ICC supports for administering a JPO programme, costs for additional workstations and an annual allowance for training and training-related travel.

How do I apply to become a Junior Professional Officer?

The list of the JPO vacancies is regularly submitted to participating governments. The recruitment process is conducted directly by the governments and no direct applications to the Court are accepted. Nonetheless, the Court has final say on the nominated candidate. Position openings and applications deadline depend on the needs of the sections and the interest of the governments.


​​​​​ posters

Programme d’administrateurs auxiliaires

Qu’est-ce qu’un administrateur auxiliaire ?

urs gouvernements respectifs pour une durée d’un an ou plus. Dans le cadre de leur affectation, les administrateurs auxiliaires acquièrent une expérience personnelle et culturelle unique et ont la possibilité de se forger une expérience pratique des activités de coopération internationale sous la supervision étroite de hauts responsables de la Cour.

Qu’est-ce que le programme d’administrateurs auxiliaires ?

Le programme a pour but de contribuer à l’exécution du mandat de la Cour pénale internationale en offrant à de jeunes diplômés disposant d’une expérience professionnelle limitée la possibilité d’accroître leurs connaissances en suivant, au titre de l’assistance temporaire, un apprentissage encadré à la CPI.

Le programme permet aux participants de travailler sur des projets correspondant à leurs domaines de compétence et à leurs intérêts, dans l’environnement multiculturel et stimulant que constitue la Cour. Les administrateurs auxiliaires pourront accroître leurs compétences spécialisées d’ordre national ou international dans le cadre d’une expérience sans égale de mise en oeuvre de la justice pénale internationale, dans le contexte exceptionnel de la Cour. En particulier, il leur permettra de comprendre plus en profondeur le fonctionnement de la Cour et les défis qu’elle doit relever. De son côté, la Cour recherche des candidats répondant aux critères suivants : rigueur intellectuelle, connaissance de la pratique nationale, expérience pertinente limitée, souci du détail, persévérance, honnêteté, intégrité, motivation, créativité et esprit d’équipe.

Qui peut prétendre à devenir un administrateur auxiliaire ?

Les administrateurs auxiliaires sont de jeunes spécialistes, âgés en général de moins de 35 ans, qui portent un grand intérêt aux travaux de la Cour. Pour être admissibles, les candidats doivent posséder un diplôme universitaire obtenu au terme de quatre ans d’études et deux ans d’expérience professionnelle pertinente, ou un diplôme universitaire obtenu au terme de trois ans d’études et quatre ans d’expérience professionnelle. Ils doivent également avoir une parfaite maîtrise de l’anglais ou du français ainsi qu’une excellente maîtrise des outils informatiques.

Les administrateurs auxiliaires sont-ils considérés comme des membres du personnel de la Cour ?

Les administrateurs auxiliaires ont le statut de membre du personnel et sont donc soumis au Règlement et Statut du personnel de la Cour. Dans la plupart des cas, ils sont engagés pour une période d’un an avec possibilité de prolongation. Au terme de leur affectation, les administrateurs auxiliaires souhaitant continuer à travailler pour la Cour peuvent faire acte de candidature et, s’ils sont sélectionnés, obtenir un poste à la Cour en prenant part aux processus de recrutement et de sélection. Les administrateurs auxiliaires bénéficient en général d’un congé d’études annuel pour participer à des formations afin de se perfectionner. Les frais de formation sont pris en charge par les gouvernements donateurs.

Comment les postes d’administrateurs auxiliaires sont-ils financés ?

Les gouvernements donateurs prennent en charge les traitements et indemnités des administrateurs auxiliaires, les frais liés aux personnes à sa charge, l’expédition des effets personnels, le voyage de rapatriement ainsi que les frais généraux occasionnés à la CPI dans le cadre de la gestion du programme d’administrateurs auxiliaires, les frais liés à des postes de travail supplémentaires et une dotation annuelle pour la formation et les voyages liés aux formations.

Comment puis-je me porter candidat pour un poste d’administrateur auxiliaire ?

La liste des postes vacants d’administrateurs auxiliaires est régulièrement présentée aux gouvernements participant à ce programme. Le processus de recrutement est géré directement par les gouvernements ; aucune candidature présentée directement à la Cour ne sera donc examinée. Néanmoins, c’est à la Cour qu’il revient de décider en dernier du candidat sélectionné. Les vacances de poste et les délais pour postuler dépendent des besoins de chaque section et des intérêts des gouvernements concernés.