​​

Communiqué de presse :

Déclaration de la Cour pénale internationale suite au décès de Nelson Mandela

ICC-CPI-20131206-PR971

La Cour pénale internationale (CPI) s’associe au peuple sud-africain, le continent africain et la communauté internationale, pour pleurer la disparition de M. Nelson Mandela, qui fut Président de la République d’Afrique du Sud et le héraut mondial de la justice et de l’égalité.

C’est le 17 juillet 1998, sous la présidence de M. Mandela, que l’Afrique du Sud est devenue l’un des dix premiers signataires du Statut de Rome de la Cour pénale internationale. « Nous nous sommes assurés que la CPI allait être une institution indépendante dotée des pouvoirs nécessaires. Notre continent a connu trop d’horreurs nées de l’inhumanité de l’homme envers l’homme. Qui sait, beaucoup de ces horreurs n’auraient sans doute pas été commises, ou l’auraient été à moindre échelle, si une cour pénale internationale fonctionnant efficacement avait existé », avait-il alors déclaré.

Même durant ses 27 années d’emprisonnement, M. Mandela n’a jamais perdu espoir qu’un jour, l’injustice laisserait place à la justice en Afrique du Sud et partout dans le monde. Son long combat pour la liberté a marqué à jamais le monde et des millions d’hommes et de femmes de toutes origines saluent et reconnaissent le rôle si important qu’il a joué en contribuant à l’avènement d’un monde davantage empreint d’humanité. M. Nelson Mandela avait reconnu à cet effet l’importance de se doter d’une cour internationale, et la capacité de celle‑ci à empêcher de nouvelles souffrances humaines.

S’il reste à la justice du chemin à parcourir, l’esprit de M. Nelson Mandela ne cessera toutefois d’être pour nous une source d’inspiration afin de parvenir à ce but. La CPI continue d’œuvrer afin de combattre l’impunité des crimes les plus graves ayant une portée internationale et d’instaurer un avenir plus sûr pour tous.

Le monde pleure aujourd’hui la perte d’un des plus grands artisans de la justice, de la liberté et de l’égalité. Son héritage demeurera, solide et durable.


Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Oriane Maillet, Fonctionnaire adjointe chargée des affaires publiques, Unité des Affaires Publiques, Cour pénale internationale au : + 31 (0) 70 515 9294 et + 31 (0) 64 644 8914 ou à l’adresse [email protected] .

Les activités de la CPI peuvent également être suivies sur YouTube et Twitter.