​​

Communiqué de presse :

La CPI célèbre l’admission de la Côte d’Ivoire en tant que nouvel État partie

ICC-CPI-20130319-PR884

​<span>Le Président de la CPI, le Juge Sang-Hyun Song, en
présence de la Présidente de l’AEP, S.E. Mme l’Ambassadeur Tiina Intelmann,
remet à l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire, S.E. M. Sallah Ben Abdelkader un
exemplaire spécial du Statut de Rome © ICC-CPI</span><span style=  " title="​Le Président de la CPI, le Juge Sang-Hyun Song, en présence de la Présidente de l’AEP, S.E. Mme l’Ambassadeur Tiina Intelmann, remet à l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire, S.E. M. Sallah Ben Abdelkader un exemplaire spécial du Statut de Rome © ICC-CPI  " itemprop='image' />
Le Président de la CPI, le Juge Sang-Hyun Song, en présence de la Présidente de l’AEP, S.E. Mme l’Ambassadeur Tiina Intelmann, remet à l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire, S.E. M. Sallah Ben Abdelkader un exemplaire spécial du Statut de Rome © ICC-CPI 

Le 18 mars 2013, la Cour pénale internationale (CPI) a tenu une cérémonie afin de célébrer l’admission de la Côte d’Ivoire en tant que 122e État partie au Statut de Rome – le traité fondateur de la CPI. Le Statut entrera en vigueur dans ce pays le 1er mai 2013. 

Dans un geste symbolique à l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de la Cour, son Président, le juge Sang-Hyun Song, a félicité l’Ambassadeur de Côte d’ Ivoire, S.E. M. Sallah Ben Abdelkader, et lui a offert un exemplaire spécial du Statut de Rome.  

Le Président Song a souhaité la bienvenue au nouvel État partie en ces termes : « Je souhaite aujourd’hui saluer les efforts des autorités ivoiriennes pour surmonter les nombreux obstacles internes et s’adresser à la CPI pour répondre aux souffrances des ivoiriens et rétablir la paix et la justice dans un pays meurtri par les conflits. Je suis convaincu que la Côte d’Ivoire est en passe d’entrer dans une nouvelle ère, une ère où la réconciliation et la justice contribueront à assurer une paix durable ».

Le Président de l’Assemblée des États parties, S.E. Mme l’Ambassadeur Tiina Intelmann a ajouté que cette initiative faisait de la Côte d'Ivoire « le 34ème  État du continent africain, et le treizième État membre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest à rejoindre la famille du Statut de Rome. La ratification effectuée par la Côte d’Ivoire, de par son rôle et son influence en Afrique de l’Ouest, souligne l’engagement des pays de la région en faveur de la justice et de la lutte contre l’impunité ». ​

S.E. M. l’Ambassadeur Sallah Ben Abdelkader Hamza a déclaré que, en tant que membre de la famille du Statut de Rome, « la Côte d’Ivoire s’attend à un dialogue ouvert et fructueux avec la Cour pénale internationale. Ainsi, nous n’hésiterons pas à demander conseil et soutien à la Cour, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre du Statut de Rome dans notre système judiciaire ».

La cérémonie s’est déroulée en présence des juges suivants de la Cour : la juge Sanji Monageng, Première Vice-Présidente ; la juge Akua Kuenyehia ; le juge Erkki Kourula ; la juge Joyce Aluoch ; et la juge Fatoumata Dembele Diarra. Le Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda et son adjoint, M. James Stewart, ainsi que M. Didier Preira, Greffier adjoint de la Cour, étaient également présents. ​ 

Discours​

  • Président de la CPI, le juge Sang-Hyun Song (Français)
  • Président de l’Assemblée des États parties, Mme l’Ambassadeur Tiina Intelmann (English, Français)
  • L’Ambassadeur de Côte d’Ivoire, S.E. M. Sallah Ben Abdelkader  (Français) 

Photographies
http://flic.kr/s/aHsjEphwSm

YouTube 
http://www.youtube.com/watch?v=aqs60yOAtCc

Vidéo (MPEG-4) pour téléchargement 
http://www.fileserver.icc-cpi.info/video/110916_Welcoming_Cote_d_Ivoire.mp4

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l’Unité des affaires publiques, Cour pénale internationale, au +31 (0)70 515-9152 ou +31(0)6 46448938 ou à l’adresse  [email protected].

Les activités de la CPI peuvent également être suivies sur YouTube et Twitter.​​​​​​