​​

Communiqué de presse :

La CPI marque le 17 juillet, Journée de la justice pénale internationale

ICC-CPI-20210717-PR1605


La Cour pénale internationale (« CPI » ou la « Cour ») commémore aujourd'hui le 17 juillet, Journée de la justice pénale internationale. Ce jour-là en 1998, le Statut de Rome était adopté. Le Statut de Rome est le traité fondateur de la CPI, qui a créé la Cour et le Fonds au profit des victimes.


En marquant ce jour, le Président de la CPI, M. le juge Piotr Hofmański, a déclaré : « La CPI a pour mission de lutter contre l'impunité des auteurs des crimes les plus graves au regard du droit international. Nous nous attachons à ce que les auteurs de ces crimes rendent compte de leurs actes et à ce que les victimes reçoivent réparation, conformément aux principes du droit et de l'indépendance judiciaire. En ce 17 juillet, la célébration de la Journée de la justice pénale internationale est l'occasion de témoigner notre volonté ferme de toujours mieux faire dans la mise en œuvre de cet important mandat ».

Des événements virtuels sont organisés pour marquer cet anniversaire, et des campagnes d'information continuent en ligne et via les bureaux de pays de la CPI en République centrafricaine, en Côte d'Ivoire, en République démocratique du Congo, en Géorgie, au Mali et en Ouganda.

Un événement virtuel pour marquer la journée a été organisé le 16 juillet par la Coalition pour la Cour pénale internationale (« CCPI »), commémorant l'adoption du Statut de Rome et revenant sur les actuels défis et opportunités lors d'une discussion avec plusieurs experts de haut niveau, dont la Présidente de l'Assemblée des États Parties (« AEP »), Silvia Fernández de Gurmendi, la Première vice-présidente de la CPI, Mme la juge Luz del Carmen Ibáñez Carranza, le Procureur de la CPI, Karim A.A. Khan QC, et le Greffier de la CPI, Peter Lewis.

La Président de l'AEP, ainsi que le Président, le Procureur et le Greffier de la CPI vont également prononcer des allocutions lors d'un événement virtuel commémorant la Journée de la justice pénale internationale coordonné par la Mission permanente du Brésil auprès des Nations Unies depuis le Siège des Nations Unies à New York, lors d'une réunion du Groupe des amis de la CPI. L'événement, qui se tiendra le 21 juillet, réunira des représentants des États parties au Statut de Rome ainsi que de la société civile.

Le 17 juillet même, M. le juge Chang-ho Chung et Mme la juge Tomoko Akane de la CPI participeront à un forum virtuel Asie-Pacifique marquant la journée. L'événement, co-organisé par la CPI et The Hague Project Peace and Justice, vise à promouvoir une plus grande participation à la Cour par les pays de la région.

Ces événements et bien d'autres sont couverts sur les plateformes de réseaux sociaux de la CPI, qui mettent également en évidence l'actuelle campagne en ligne de la Cour : « Bâtir #1MondePlusJuste ». En mettant l'accent sur d'inspirantes histoires d'intérêt humain tirées du blog consacré à la sensibilisation de la CPI, et des séries de récits « La vie après un conflit » et « Justice en action », la campagne encourage le public du monde entier à réfléchir, agir, apprendre et se connecter pour la cause de la paix et de la justice. Elle met également en lumière les innovations du Statut de Rome et le travail de la Cour, pour contribuer aux efforts mondiaux pour bâtir un monde plus juste.

Pages Internet connexes :

#LaJusticeCompte

#1MondePlusJuste

Partagez des récits

Contexte: Le 17 juillet réunit tous ceux qui soutiennent la lutte pour mettre fin, par l'application de la loi, à l'impunité pour les crimes les plus graves qui touchent l'ensemble de la communauté internationale, la défense des droits des victimes et les efforts pour la prévention de ces crimes. Adopté le 17 juillet 1998, le Statut de Rome est le traité fondateur de la CPI, ratifié par plus de 120 pays. La CPI est la première cour pénale internationale permanente établie pour mettre fin à l'impunité des personnes accusées des crimes les plus graves qui touchent l'ensemble de la communauté internationale : génocide, crimes de guerre, crimes contre l'humanité et crime d'agression. Le Statut de Rome a également créé le Fonds au profit des victimes avec un double mandat : (i) mettre en œuvre les réparations ordonnées par la Cour et (ii) apporter une réhabilitation physique, psychologique et matérielle aux victimes survivantes, à leurs familles et aux communautés affectées. Le Fonds assiste les survivants afin qu'ils puissent commencer le processus de guérison et reconstruire leur vie.


Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l'Unité des affaires publiques, Cour pénale internationale, au +31 (0)70 515-9152 ou +31 (0)6 46448938 ou à l'adresse [email protected].

Les activités de la CPI peuvent également être suivies sur Twitter, Facebook, Tumblr, YouTube, Instagram et Flickr