​​

Communiqué de presse :

Le Ministre de la Justice de la République centrafricaine discute de la coopération à l’occasion de sa visite au siège de la CPI

ICC-CPI-20150702-PR1125

Sur la photo : le Ministre de la Justice de la République centrafricaine, S.E.
M. Aristide Sokambi, et la Présidente de la CPI, Mme la juge Silvia Fernández
de Gurmendi, au siège de la CPI à La Haye (Pays-Bas) le 2 juillet 2015. © ICC-CPI
Sur la photo : le Ministre de la Justice de la République centrafricaine, S.E. M. Aristide Sokambi, et la Présidente de la CPI, Mme la juge Silvia Fernández de Gurmendi, au siège de la CPI à La Haye (Pays-Bas) le 2 juillet 2015. © ICC-CPI

Aujourd'hui, le 2 juillet 2015, le Ministre de la Justice de la République centrafricaine (RCA), S.E. M. Aristide Sokambi, était en visite à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye (Pays-Bas), où il s'est entretenu avec la Présidente de la CPI, Mme la juge Silvia Fernández de Gurmendi, le Procureur adjoint, M. James Stewart, et le Greffier, M. Herman von Hebel.

S.E. M. Sokambi a discuté de différentes questions liées à la coopération dans le cadre des enquêtes que mène le Procureur de la CPI en République centrafricaine, et a exprimé que « la lutte contre l'impunité est une priorité essentielle pour les autorités de la RCA ». « La population veut que justice soit faite. Nous faisons notre part, avec des procédures nationales et la Cour pénale spéciale, mais nous avons aussi besoin du soutien de la CPI pour rendre justice aux victimes de crimes. Un signal fort et commun est nécessaire : l'impunité doit, et sera, éradiquée", a-t-il ajouté.

La Présidente Fernández a présenté ses remerciements au Ministre pour le soutien permanent et la coopération de la RCA avec la CPI, et a déclaré : « La CPI soutient le gouvernement et le peuple de la RCA dans leurs aspirations à une paix durable. La CPI mène activement son mandat en RCA et soutient la création de la Cour pénale spéciale. La justice nationale et la justice internationale ont un rôle complémentaire important pour briser le cycle de la violence dans ce pays et afin d'assurer la justice pour les victimes d'atrocités commises sur son territoire ».

Le Procureur de la CPI a ouvert deux enquêtes concernant des atrocités qui auraient été commises sur le territoire de la RCA en mai 2007 et en septembre 2014, respectivement. En septembre 2014, le Procureur a décidé d'ouvrir une deuxième enquête sur la situation en RCA, afin de se pencher sur les crimes présumés relevant de la compétence de la Cour commis depuis le 1er août 2012. Les deux situations ont été renvoyées au Bureau du Procureur par les autorités centrafricaines.


Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l'Unité des affaires publiques, Cour pénale internationale, au +31 (0)70 515-9152 ou +31 (0)6 46448938 ou à l'adresse [email protected].

Les activités de la CPI peuvent également être suivies sur YouTube et Twitter