​​

Communiqué de presse : |

L’Université de Buenos Aires gagne la version espagnole du concours de procès fictif de la CPI

ICC-CPI-20150605-PR1114

Le 5 juin 2015, l’Université de Buenos Aires a remporté la finale de la version espagnole du concours de procès fictif de la Cour pénale internationale (CPI). Sur cette photo, l'équipe gagnante avec la juge de la CPI Sylvia Steiner dans la salle d'audience II de la CPI : Agustina Becerra Vazquez, Karen Vane Helmich , Mariana Gutierrez, Rosario Alessandretti, Natalia Marina Luterstein et Dalila Bettina Seoane. © ICC-CPI
Le 5 juin 2015, l’Université de Buenos Aires a remporté la finale de la version espagnole du concours de procès fictif de la Cour pénale internationale (CPI). Sur cette photo, l'équipe gagnante avec la juge de la CPI Sylvia Steiner dans la salle d'audience II de la CPI : Agustina Becerra Vazquez, Karen Vane Helmich , Mariana Gutierrez, Rosario Alessandretti, Natalia Marina Luterstein et Dalila Bettina Seoane. © ICC-CPI

Aujourd'hui, le 5 juin 2015, l'Université de Buenos Aires (Argentine) a remporté la finale de la version espagnole du concours de procès fictif de la Cour pénale internationale (CPI) qui a eu lieu dans la salle d'audience II de la CPI à La Haye (Pays-Bas). La Fondation Getulio Vargas (Brésil) et l'Université nationale de Colombie ont remporté les deuxième et troisième places, respectivement. Le prix du « Meilleur orateur » a été décerné à Sonia Lorena Russi Noguera de l'Université nationale de Colombie. L'équipe gagnante était composée de Natalia Marina Luterstein, Dalila Bettina Seoane, Agustina Becerra Vazquez, Rosario Alessandretti, Mariana Gutierrez et Karen Vane Helmich.

Cette année, 20 équipes d'Argentine, du Brésil, du Chili, de la Colombie, du Costa Rica, d'Espagne, du Mexique, et du Venezuela ont participé à ce jeu de rôles portant sur les règles et la jurisprudence de la CPI, et 9 équipes ont pris part aux demi-finales tenues lors de la cinquième Semaine ibéro-américaine à La Haye. Pour la finale, les équipes se sont affrontées concernant une affaire fictive devant un jury composé de Mme la juge Sylvia Steiner (juge présidente) de la CPI, de la Chef de la Section de l'information et de la documentation de la CPI Mme Sonia Robla, et du juriste de la CPI M. Alejandro Kiss. Les étudiants ont joué les rôles de l'Accusation, des Représentants légaux des victimes, et des Représentants d'un gouvernement.

Suite aux délibérations, le jury a annoncé sa décision et une cérémonie de remise de prix a été tenue pour tous les participants. Les autres participants ont suivi la finale depuis la galerie publique de la salle d'audience et l'événement était retransmis en direct sur le site Internet officiel de la Cour.

La troisième édition de la version espagnole du concours de procès fictif de la CPI a lieu dans le cadre de la cinquième édition de la Semaine ibéro-américaine de la Justice internationale et des Droits de l'Homme, tenue à La Haye, et est organisé par l'Institut ibéro-américain pour la paix, les droits de l'Homme et la justice internationale (IIH), avec le soutien institutionnel de la Cour pénale internationale, l'Université des Sciences Appliquées de La Haye, le Centre Grotius pour les études juridiques internationales, l'Institut T.M.C. Asser, la Coalition pour la Cour pénale internationale et le Secrétariat général ibéro-américain.

Dans le cadre de son programme académique, la CPI soutient l'organisation de concours de procès fictif en anglais, chinois, espagnol et russe, et de versions arabes et françaises à l'avenir. Ces initiatives jouent un rôle essentiel en vue d'accroitre l'intérêt pour le travail de la Cour dans les milieux universitaires ainsi que de renforcer la promotion et le respect du droit pénal international.

Des photographies de l'événement sont disponibles à ce lien


Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l'Unité des affaires publiques, Cour pénale internationale, au +31 (0)70 515-9152 ou +31 (0)6 46448938 ou à l'adresse fadi.el-abdallah@icc-cpi.int.

Les activités de la CPI peuvent également être suivies sur YouTube et Twitter